Blog

Comment l’entrepreneuriat m’a aidé à devenir un meilleur manager

Devenir un entrepreneur est une expérience intéressante pour bien des raisons.

Une des meilleures raisons pour moi, est que l’entrepreneuriat m’a appris à privilégier les intérêts de la compagnie pour laquelle je travaille avant mes intérêts personnels.

Beaucoup de jeunes actifs prévoient généralement de démarrer leur carrière dans une grosse société, pour apprendre et obtenir des responsabilités de management au fil du temps.

Eh bien, depuis que je suis devenu entrepreneur, j’ai découvert que ce schéma classique n’était pas systématiquement la meilleure façon d’apprendre. Ou, tout au moins, je ne pense plus que rester dans la même entreprise durant l’intégralité de sa carrière est une bonne façon de progresser et de devenir meilleur dans nos domaines de prédilection.

Je vois trop souvent des sociétés où la compétition entre les différents départements internes forme avec le temps des managers et des leaders égoïstes, prenant de vraies mauvaises habitudes, se concentrant sur les intérêts de leur carrière personnelle (via l’intérêt de leurs départements respectifs) et non l’intérêt global de la société pour laquelle il travaille. Je suis convaincu qu’on a tous des exemples de cas similaires.

La compétition entre les départements génère souvent des guerres internes ou de mauvaises décisions sont prises par des managers irresponsables. Décisions qui auront inévitablement des conséquences néfastes pour la société.

Comprendre la vraie nature derrière une société et les tenants et les aboutissants d’une entreprise m’a aidé et continue de m’aider à devenir un meilleur manager et à placer mes collaborateurs et l’intérêt de ma société avant les miens.

“Voici ce que j’ai appris grâce à mon expérience d’entrepreneur.”

Diriger implique de prendre et assumer des risques. Être “chef” ou “manager” signifie être celui qui est en position délicate et assume les risques pris par ses équipes. Bien trop de managers aiment prendre des décisions mais se cachent lorsque ça tourne mal.

N’accusez pas votre équipe et vos collaborateurs, admettez que vous êtes responsable quand une mauvaise nouvelle survient. N’accusez pas les autres juste parce que vous avez le pouvoir de le faire.

Placez le bien-être des autres avant le vôtre

Un bon manager devrait demander régulièrement à chaque membre de ses équipes : “Comment puis-je aider? Comment puis-je t’aider à finaliser ta tâche?” plutôt que “Tu as commis une erreur” ou “Dépêche-toi” ou “Tu es en retard, respecte l’échéance”.

Manager est une responsabilité, pas un privilège. Si l’équipe échoue, vous avez échoué en tant que manager.

Quand quelqu’un me dit que l’échéance pour un projet ne sera pas respectée, je ne l’accuse pas. J’essaie de comprendre “pourquoi” et je fais ce que je peux pour lui fournir ce dont il a besoin pour avancer dans ses tâches.

 

Soyez à l’écoute. Apprenez à parler en dernier durant les réunions.

Les chefs d’équipes démarrent souvent une réunion en disant : “Voici le problème, voici ce que je pense qu’il faut faire. Qu’en pensez-vous ? ” En procédant de cette façon, tous les auditeurs sont inconsciemment déjà influencés par le discours de leur manager, il est alors trop tard pour vraiment écouter ce que les autres pensent. La meilleure façon d’éviter cette situation est d’être le dernier à parler.

Le plus important, c’est que les personnes présentes se sentiront plus intéressantes, estimées et reconnaissantes si elles ont conscience que leurs managers s’intéressent davantage à ce qu’ils pensent et font.

ignore

Demandez de l’aide ou accepter de l’aide

Les managers croient souvent à tort que leur crédibilité vient de leur intelligence. Admettez le quand vous n’avez pas la réponse à une question, ne le cachez pas.

Nous, les managers, espérons souvent avoir réponse à tout. Si vous pensez à la société pour laquelle vous travaillez, vous comprendrez qu’il est dans l’intérêt de votre société que vous disiez la vérité. De plus, ne vous méprenez pas, vos collaborateurs sauront que vous cachez la vérité tôt ou tard et ça n’aidera en rien si vos équipes ne vous font plus confiance.

Steve Jobs a dit une fois : “Ça n’a aucun sens d’engager des gens intelligents et de leur dire quoi faire; nous engageons des gens intelligents afin qu’ils puissent nous dire quoi faire.”

Si parmi les gens que vous gérez, certains sont plus intelligents que vous. Eh bien, soyez fier de votre équipe plutôt que d’en être jaloux.

 

Prenez le risque de faire confiance à vos collaborateurs

Celui là était vraiment dur pour moi. Croyez moi, quand, à un certain moment dans ma carrière, j’ai commencé à gérer et manager des gens, c’était vraiment difficile d’obtenir ma confiance. J’étais méfiant, suspicieux, je vérifiais systématiquement le travail des nouveaux. J’étais terrible et souvent sans raison. Ils ne méritaient pas cette méfiance, ils n’avaient commis aucun crime. Le résultat était qu’ils étaient stressés par mon comportement et je perdais du temps et de l’énergie pour rien.

J’ai complètement changé ma façon d’accueillir un nouveau membre dans mon équipe depuis. Maintenant, je fais confiance aux gens dès le début et je deviens suspicieux seulement si j’ai une bonne raison de l’être. De plus, fournir plus de liberté et d’autonomie apporte beaucoup plus aux projets que d’être systématiquement entrain de dicter des ordres.

 

Conclusion

Tous les point listés ci-dessus ont chacun deux choses très précieuses en commun, ils mettent tous l’intérêt de la société en priorité et créent tous une meilleure atmosphère au travail.

Chacun de ces conseils sont tous plus faciles à dire qu’à faire. De temps à autre, je fais encore beaucoup d’erreurs de management mais j’essaie d’appliquer ces principes le plus possible.

Les lire de temps à autre me permet de ne pas les oublier. J’espère qu’ils vous aideront aussi dans vos projets.

Comments are closed, but <a href="https://rocketbootstrapper.com/fr/lentrepreneuriat-aide-a-devenir-meilleur-manager/trackback/" title="Trackback URL for this post">trackbacks</a> and pingbacks are open.