Blog

Découvrez la méthode de Facebook pour concevoir un nouveau produit

Comment s’assurer qu’une idée est bien conçue et bien implémentée? Quels sont les modèles, les tendances qui font qu’une fonctionnalité ou un produit deviennent un succès?

J’ai récemment écouté un podcast de l’université de Stanford “eCorner” dans lequel Julie Zhuo, Product Design VP chez Facebook, expliquait comment les designers chez Facebook répondent à ces deux questions majeures lorsqu’ils travaillent sur une nouveauté.

Durant sa conférence, Julie explique une des techniques de Facebook pour développer un produit et je souhaitais partager ses conseils avec vous, étant donné qu’ils m’ont semblé extrêmement précieux et surtout compatibles avec tout produit en cours de développement.

Chez Facebook, les designers tentent de répondre à 3 questions distinctes lorsqu’ils travaillent sur une nouvelle fonctionnalité. Voici ces 3 questions :

  • Quel problème utilisateur est-on en train de résoudre?
  • Comment sait-on que c’est un réel problème?
  • Comment est-on certain qu’on a résolu ce problème?

 

Quel problème utilisateur est-on en train de résoudre?

Le mot le plus important dans cette première question est “utilisateur”. Sortez, parlez à vos clients et récupérez leur définition du problème avec leurs propres mots (pas les vôtres). Leur définition du problème ne doit pas mentionner la solution ou des mots techniques.

Les gens ne vous diront pas toujours ce dont ils ont réellement besoin et donc quelle fonctionnalité vous devriez ajouter. Gardez à l’esprit que vous allez devoir trier et synthétiser les besoins récoltés et prendre du recul pour définir clairement les “problèmes utilisateurs”.

 

Comment sait-on que c’est un réel problème?

A t-on des preuves? Est-ce un problème qui mérite d’être résolu? Comment s’assurer que l’opportunité vaut le coup?

Les développeurs et les équipes techniques sont souvent extrêmement occupés, prioriser les fonctionnalités de façon optimum est une lourde responsabilité pour les “product owners” et “managers”. Il est d’une importance vitale de s’assurer que le problème que nous souhaitons résoudre est un vrai problème. Personne ne souhaite perdre son temps sur quelque chose que personne n’utilisera ou qui n’apportera aucune valeur réelle au produit.

Chez Facebook, les designers répondent à cette question en étudiant en profondeur les données. Comprendre comment les utilisateurs se comportent et comment ils utilisent la plateforme les aide à déterminer ce qui manque et ce qui devrait être amélioré.

Conseil : Regardez les données que vous avez déjà à disposition..

 

Comment est-on certain qu’on a résolu ce problème?

Au final, comment savez-vous avec certitude que vous avez résolu ce problème? Que doivent être vos attentes? Pouvez-vous définir quel est le succès escompté?

Si vous n’avez pas les réponses à ces questions, eh bien, peut être que vous ne devriez pas déployer votre produit tout de suite. Définissez des objectifs mesurables et des métriques qui vous aideront à répondre à ces questions.

 

Conclusion : L’exemple du bouton “J’aime pas”

Pour conclure, je voulais citer un exemple qui parle de lui même.

Dans sa présentation, Julie mentionne l’exemple du bouton “J’aime pas”. Depuis des années, les utilisateurs de Facebook réclament un bouton “J’aime pas”. Comme ils ont déjà accès au bien connu bouton “J’aime”, il a toujours semblé logique aux utilisateurs qu’un bouton “J’aime pas” soit ajouté à la plateforme tôt ou tard.

Mais les designers produits chez Facebook ont un point de vue différent, un bouton “J’aime pas” apporterait selon eux de la confusion et une mauvaise compréhension des utilisateurs dans certains cas.

Pour comprendre, supposons que vous publiez un nouveau statut sur votre page Facebook expliquant à vos amis, à travers votre réseau, qu’un membre de votre famille souffre d’une maladie grave. Préféreriez-vous obtenir des “J’aime” ou des “J’aime pas” sur votre nouveau statut? Est-ce que cela a du sens? Non, dans ce cas précis, les “J’aime” ne sont pas les bienvenus et les “J’aime pas” ne sont pas adaptés. Est-ce que les “J’aime pas” signifieraient que les gens ne souhaitent pas d’autres statuts comme celui là de votre part? Ou est-ce que cela signifierait que les gens sont désolés pour vous et le membre de votre famille?

C’est en partie la raison pour laquelle les designers ont commencé à travailler sur les “Réactions” à place d’un bouton “J’aime pas”.

Cet exemple explique parfaitement pourquoi il est important de définir quel problème nous essayons de résoudre plutôt que de simplement ajouter la fonctionnalité que tout le monde demande, n’est ce pas?

Comme toujours, j’espère que vous avez trouvé cet article intéressant et bonne chance pour vos projets.

Comments are closed, but <a href="https://rocketbootstrapper.com/fr/decouvrez-methode-de-facebook-concevoir-nouveau-produit/trackback/" title="Trackback URL for this post">trackbacks</a> and pingbacks are open.